Imaginez ceci : vous montez sur scène, vous êtes accueillie par un tonnerre d’applaudissements qui font trembler les murs. Vous souriez et vous installez tranquillement au centre de la scène, vous marquez une petite pause volontaire avant de prendre la parole pour un effet spectaculaire avant de prononcer puissamment votre discours parfait, sans pauses, hésitations ni bafouillements. Il est empreint d’humour et d’élans rhétoriques. L’audience est en furie, attentive, passionnée et amusée. Vous ne transpirez pas une goutte alors que vous êtes sous le feu des projecteurs et habillée chaudement d’un jean et d’un col roulé noir… oh, attendez, ce n’est pas vous.

En fait, tu es sur le point de parler à un petit groupe de collègues sympas au travail et tu es au bord de la crise de panique.

Cela te semble plus familier ? Tu n’es pas la seule.

«Les nerfs font partie intégrante de la vie», a déclaré Kristi Hedges, coach en leadership et autrice pour le Harvard Business Review et Forbes. «En travaillant avec des cadres supérieurs de différents niveaux et dans différentes situations ces 10 dernières années, j’ai appris que les nerfs faisaient partie de la condition humaine. Peu importe votre niveau, les gens deviennent toujours nerveux. ”

Alors, comment les grandes business women gèrent-elles leurs nerfs et comment font-elles pour être confiantes ? Et plus important encore, comment peux-tu y arriver?

1. Tu peux être nerveuse et tout déchirer

La première chose à savoir c’est que les nerfs sont «une réaction physiologique à un facteur de stress», explique Hedges. «C’est tout ce qui se passe dans notre corps. Nos hormones de stress sont élevées, ce qui entraîne certaines manifestations.» Parmi les principaux symptômes nous avons les battements de cœur, la rougeur, une voix tremblante ou la bouche sèche.

«Sache que tu ne peux battre tes nerfs. Ils vont gagner », dit Hedges. «Nous ne devons pas lutter contre eux, au contraire nous ferions mieux de les accepter, de prendre une profonde respiration, d’essayer d’oxygéner notre cerveau et de réaliser que ce n’est pas une contrepartie. Nous pouvons nous sentir nerveux, notre cœur peut battre la chamade et nous pouvons malgré tout faire une belle performance. Il ne faut pas tout mélanger : « Oh mon dieu je suis stressée, je vais tout foirer ! » C’est absolument faux, on peut être nerveuse et délivrer un super speech. Les deux ne sont pas connectés. »

Voici comment gérer ta nervosité.

2. Less More is more

Adrienne McLean, coach et conférencière, explique que les solutions les plus efficaces pour renforcer la confiance sont la préparation et la pratique. “Plus vous êtes préparée et pratiquée, plus confiante vous serez.”

Pour ça il faut connaitre son public, connaitre son sujet et avoir simulé devant une audience, que ce soit tes amies, ta famille, ton chat, voire même un miroir en dernier recours.

Si tu es super méga giga stressé, McLean recommande de recopier sa présentation en entier, et s’en inspirer jusqu’à en connaitre parfaitement le contenu.

Un autre point évident mais qu’il est important de retenir : pour devenir meilleur lors des présentations en public, il faut faire des présentations en public. Et oui, c’est évident mais c’est essentiel et c’est probablement ce qui marchera le plus. Il faut se lancer et sauter sur toutes les occasions qui se présentent à toi. Avec le temps, le stress se dissipera et l’aisance te gagnera. Promesse de Vaillante !

3. On lève les yeux, on bombe le torse et on s’affirme !

Ton état d’esprit est crucial lors des présentations. Il traduira ton succès. Si tu te répètes « je suis nulle » ; « je n’aime pas parler en public » ; « je vais me foirer » ; « au secours, qu’est-ce que je fais la ? » Arrête toi la ! Ressaisis-toi et travaille sur ton état d’esprit.

Il n’est pas question de se travestir ou de jouer un rôle pour rentrer dans la peau d’un grand orateur. Les gens le verront si tu essayes d’imiter quelqu’un. Si ce n’est pas ton genre de ponctuer tes présentations par des notes d’humour ou des références littéraires, ne te force pas à le faire, les gens capteront que ce n’est pas naturel. #malaise

Les femmes qui travaillent dans des domaines ou des environnements à prédominance masculine peuvent être tentées de répliquer les codes de la majorité. Lorsque nous sommes minoritaires, nous estimons que nous devons adopter des comportements qui ne nous sont pas authentiques pour pouvoir nous affirmer de manière crédible. Et c’est là qu’est le danger, il ne faut pas se perdre à cause de l’influence du groupe. Il est tout à fait possible d’exprimer sa confiance autrement que comme un mâle alpha, nous pouvons le faire comme une femme forte. Même si nous ne définissons pas les termes culturels, nous pouvons et nous devons nous affirmer à notre manière.

Si tu kiffes ce que l’on te partage, dis-le-nous !

Oui, ça nous fait toujours plaisir quand tu nous envoies du love avec tes commentaires. On lit tout, on aime tout, on répond à tout.

Inscris-toi à la newsletter des Vaillantes pour recevoir toutes nos supers news, astuces, conseils et exercices magiques !

Et suis-nous sur Instagram @LesVaillantes.IG, sur Facebook @LaPageDesVaillantes, sur Twitter @LesVaillantes.

PS : Nous nous sommes inspirées d’un super article de Girlboss pour cet article, dispo ici.

Trop de Love,

Les Vaillantes.

Partager l'article!

November 2, 2018

Leave a Reply