« Salut Anouk, j’ai une mauvaise nouvelle à t’annoncer, je me suis fait dépister et je suis positif à l’infection sexuellement transmissible chlamydia. Il faut que tu te fasses dépister, je ne sais pas où je l’ai attrapée ». Ce SMS, Anouk Perry l’a reçu d’un amour de vacances en janvier 2017. Quelques jours après l’annonce, le verdict tombe : elle aussi est infectée. A partir de là, elle décide alors de mener l’enquête pour découvrir qui a bien pu lui refiler cette saleté d‘IST (IST = infection sexuellement transmissible).

Un an et demi plus tard, la journaliste sort alors un podcast de 5 délicieux épisodes produits par Nouvelles Ecoutes. Elle traite dans un premier temps des interrogations soulevées par les résultats positifs de son dépistage avant de se lancer à la rencontre de ses anciens partenaires sexuels qui auraient pu lui transmettre cette “méga star des IST”. La shortliste est vite dévoilée : Cinq personnes, hommes, femmes, cisgenres ou transgenres, hétéros ou bis sont susceptibles d’avoir été le ou la “patient(e) zéro”. Au fil des écoutes, on découvre leurs histoires, leurs réactions au dépistage et leur vision de la sexualité.

On suit le parcours d’Anouk comme une enquête policière qui nous tient en haleine – il est difficile de ne pas enchainer les écoutes tellement que le suspense est à son comble. Si tu aimes les enquêtes et que tu es mordue de suspens, ce podcast est faire pour T.O.I. !

On a kiffé…

Outre le rire – qui est par ailleurs une raison suffisante pour dévorer ce podcast – ce qu’on a particulièrement kiffé c’est son aspect pédagogique, on a trouvé que c’était un véritable outil de sensibilisation.

On adore le ton adopté par Anouk dans son podcast, elle parle des infections sexuellement transmissibles dans le plus grand des calmes, sur un ton détendu et instructif. Il est aujourd’hui difficile de trouver des sources d’informations au sujet des IST qui ne soient pas alarmistes. Le piège de tomber dans la culpabilisation en voulant faire de la prévention est immense. A l’inverse, en écoutant Anouk, on comprend que la meilleure façon de sensibiliser la population c’est d’éviter les propos moralisateurs. Sans parler du petit faible que l’on a pour les tournures de phrases de la narratrice et pour son niveau d’autodérision maximal.

Néanmoins, Anouk ne se contente pas de dédramatiser. Elle fait très souvent intervenir la super gynécologue Laura Berlingo (que vous connaissez déjà si vous écoutez le podcast de Madmoizelle Coucou le Q). Elle nous explique très clairement comment cette infection se transmet d’un être humain à un autre, comment on en guérit et comment on s’en protège.

Rien que pour toi…

Si le podcast se présente sous forme d’enquête, on découvre bien vite que son objectif est plus d’informer et de questionner que de trouver un(e) coupable à blâmer. Et ça, on A.D.O.R.E. ! Voici le premier épisode de la série, tu nous remercieras plus tard 😊

Et maintenant …

Savant mélange entre le récit et l’enquête, le podcast “Qui m’a filé la Chlamydia” est un cocktail explosif d’humour et de pédagogie autour de ces maladies trop peu connues que sont les IST.

Si on veut rire et en apprendre sur ces IST, on file écouter le podcast. Il est disponible sur Apple PodcastSoundCloudArt19, ainsi que sur ton appli de podcast favorite (si tu n’en as pas, c’est par là !).

On pense d’ailleurs aussi à éviter de choper la chlamydia ! Alors, si on ne sait pas quoi demander au père Noel : une boite GIANT de capotes fera l’affaire !!

Si tu kiffes ce que l’on te partage, dis-le-nous !

Oui, ça nous fait toujours plaisir quand tu nous envoies du love avec tes commentaires. On lit tout, on aime tout, on répond à tout.

Inscris-toi à la newsletter des Vaillantes pour recevoir toutes nos supers news, astuces, conseils et exercices magiques !

Et suis-nous sur Instagram @LesVaillantes.IG, sur Facebook @LaPageDesVaillantes, sur Twitter @LesVaillantes.

Trop de Love,

Les Vaillantes.

Partager l'article!

December 4, 2018

Leave a Reply